1. Inizio pagina
  2. Contenuto della pagina
  3. Menu principale
  4. Menu di Sezione
  1. IT
  2. EN
  3. ES
  4. FR
  5. PT
  6. PL
Contenuto della pagina

Témoignages missionnaires

Témoignage missionnaire de Giovanni Malgarini

 
 

Mon voyage dans la « vraie » Bolivie

Au cours du mois d’août 2011, j’ai eu l’opportunité de partir, pendant environ trois semaines, en Bolivie, avec les Missionnaires du Père Kolbe.
Même si le temps que j’y ai passé peut sembler relativement court, j’ai pu voir et faire tant de choses différentes, et ainsi, à la fin du voyage, je pouvais vraiment faire la différence entre la Bolivie touristique et la « vraie » Bolivie.
En effet, le site principal où on m’a accueilli était Montero, une petite ville dans la province de Santa Cruz, où se trouve le Centre Médical et Social, qui est la base opérationnelle des Missionnaires ; mais au cours des semaines, nous avons voyagé dans d’autres villes plus ou moins grandes : Cotoca, Santa Cruz, Cochabamba, La Paz et enfin Copacabana.
Dans des villes comme Santa Cruz ou La Paz, j’ai observé combien la globalisation avait touché profondément la culture même des gens : bâtiments modernes, restaurants touristiques, et même fast-foods absolument identiques à ceux qu’on pourrait trouver au Luxembourg.
Copacabana et l’Isla del Sol étaient extraordinaires : paysages magnifiques sur le lac navigable le plus haut du monde, motels et restaurants de montagne, mais surtout une concentration de touristes inimaginable. Je m’explique : les seuls Boliviens présents étaient les propriétaires de petits commerces ou de restaurants, et les conducteurs de transports en commun. Pour le reste, on avait l’impression de se trouver en France, en Italie, en Allemagne.
Mais Montero… J’ai assisté à des réalités et à des situations humaines, que l’on ne peut pas imaginer. Du Barrio de Urqupiña, au Barrio de Tierras Nuevas, jusqu’à la prison, j’ai pu voir combien ce monde est injuste, et je me suis demandé comment une telle situation peut exister au XXIe siècle. Mais pour être concret, et pour ne pas banaliser cette réalité, j’ai décidé de vous raconter l’expérience la plus forte que j’ai eue pendant mon séjour.
Avec mes camarades bénévoles, un prêtre et une missionnaire, nous sommes allés dans la prison de Montero pour apporter un repas aux prisonniers, grâce à l’aide de familles du lieu.
Ils étaient 160 prisonniers, dans une prison qui avait une capacité de 40 : ce n’était pas une prison, mais plutôt un entrepôt d’hommes, de femmes, d’enfants.
Eh oui ! Vous avez bien compris, en effet, avant la messe, une femme prit la parole et raconta une histoire, son histoire : elle fut mise en prison à cause d’une fraude, et déjà à l’époque elle était enceinte.
Quelques mois après, elle sortit de prison pour accoucher, et tout de suite après elle y rentra, avec le bébé. J’ai assisté au désespoir de cette femme, qui, ne possédant pas les 400 dollars nécessaires, ne pouvait pas sortir de ce lieu infernal.
Le courage de cette femme m’a ému, ainsi que la force d’esprit que toutes ces personnes, jeunes et âgées, ont montrée en vivant les tragédies de tous les jours avec le sourire, et avec l’espoir qu’un jour elles pourront partir pour les Etats-Unis, pour l’Europe, ou même pour l’Argentine, pour y trouver une vie meilleure.

Giovanni Malgarini

 
 

« Allons voir notre petite en Bolivie! »

En mars 2012, Monsieur et Madame Maiorano se  sont rendus à Montero (Santa Cruz), en Bolivie, pour connaître personnellement l’enfant qu’ils parrainent depuis quelques années. Ils ont vu leur petite Lilian et sa famille, et tant d’autres situations de pauvreté et de solidarité qui les ont profondément marqués. Ils nous en parlent.

.
 
 

Du Luxembourg au Brésil. Rêve et réalité

J’ai reçu un don spécial : la possibilité d’aller visiter la Cité de l’Espérance, au Brésil, et les missionnaires qui travaillent sur place. Quelle joie! Au début, j’ai demandé au Seigneur : suis-je digne de cela?

.
 
 

La Cité de l’Espérance

Tiziana Tocchi, Missionnaire de l’Immaculée - Père Kolbe, est rentrée à Luxembourg après son voyage au Brésil (Sao Paulo) et en Argentine (Buenos Aires) dans les communautés de son Institut. Nous l’avons l’interviewée.

.
 
 



 
 



 
 



 
 
 
Video in italiano