1. Inizio pagina
  2. Contenuto della pagina
  3. Menu principale
  4. Menu di Sezione
  1. IT
  2. EN
  3. ES
  4. FR
  5. PT
  6. PL
Contenuto della pagina

Méditations d'inspiration kolbienne

Le drame de la modernité et le don du père Kolbe

 

.

 


De nos jours la paix est toujours plus menacée : des bruits de guerre impétueux soufflent du cœur des hommes dans toutes les directions. L’Europe et le monde doivent choisir si continuer la « Troisième guerre mondiale par morceaux », comme la définit le pape François, ou écouter les appels de la Vierge à Fatima « pour transplanter l’Amour de Dieu qui  brûle dans son cœur dans  celui  de ceux qui se  confient à Elle  (…).  Celui qui pense que la mission prophétique de Fatima est finie, s’illusionnerait ».1

Un siècle s’est désormais écoulé depuis ces faits, et pourtant le message donné par la Vierge aux petits bergers de Fatima est un message de miséricorde, d’espérance, de réconfort pour l’Eglise et pour le monde. L’homme a oublié Dieu et cet oubli concerne aussi les chrétiens qui vivent souvent comme si Dieu n’existait pas. « L’homme a déclenché  un cycle de mort et de terreur, mais il n’arrive pas à l’interrompre  (…). Les tragédies annoncées à Fatima ne se sont pas terminées avec la fin des idéologies du XX e siècle, auxquelles pourtant le message de 1917 se rapporte. La crise n’est pas résolue ;  d’un certain point de vue, elle est aujourd’hui  plutôt  plus grave que jamais, parce que c’est avant tout  une crise de foi, donc une crise morale et sociale. Tout le monde risque de succomber à la « pression exercée par la culture dominante, qui présente avec insistance un style de vie fondé sur la loi du plus fort, sur le gain facile et alléchant » 2.
Aux paroles de Benoît XVI font écho celles du cardinal Saraiva Martins : « Face à la "perte du sens et des valeurs, à  la  désorientation  des  consciences,  Notre  Dame  présente  des  principes  non  négociables  qui  créent  une cohabitation civile et chrétienne : la vie, la famille, le mariage, l’union entre un homme et une femme, la charité  concrète et le respect de la dignité de chaque personne"  (…). Il est nécessaire de surmonter  le plus rapidement possible  l’apostasie de  la foi  par  l’approfondissement des apparitions de  Notre Dame  à Fatima. La Vierge propose la foi  dans le  Christ crucifié et Elle nous apprend à bien marcher sur la terre afin que notre chemin brille au ciel »3.

L’Occident est donc en train de se noyer dans l’apostasie, les gens perdent la foi et ne s’en aperçoivent pas. Benoît XVI ne manque pas  de mettre aussi en évidence  la  partie du message de Fatima qui, après la tragédie, s’ouvre à l’espérance et au triomphe du Cœur Immaculé de Marie, rappelant ainsi les paroles de Paul VI 4: « Dans les apparitions des 13 mai et 13 juin, la Vierge a offert aux trois voyants une expérience mystique extraordinaire dans l’intimité de Dieu et de son amour (…).  Devant Dieu,  ils demeurèrent  vraiment extasiés  et en tombèrent  amoureux. François s’exclama  en  effet  "J’ai beaucoup aimé voir l’ange ; mais j’ai  aimé  encore davantage voir Notre Dame. Mais ce qui m’a le plus plu fut de voir Notre Seigneur dans la lumière que notre Mère nous mit dans la poitrine" ». 
Le pape François n’oublie jamais d’invoquer le don de la paix, de condamner le commerce des armes et de  souligner  toutes  les  causes  possibles  de  conflits.  Il  y  a  les  nouvelles  inquiétantes  qui  nous  parviennent  de l’Extrême-Orient,  au  sujet  desquelles  Mme  Flaminia  Giovanelli,  sous-secrétaire  général  du  Conseil  Pontifical Justice et Paix, a rapporté que pour le  Pape la menace de ces armes terribles représente « le risque du  suicide de l’humanité ». « Et ne disons pas que c’est Dieu qui nous punit ; au contraire, ce sont les hommes qui préparent  eux-mêmes leur  punition. Dieu, de manière attentionnée, nous avertit et  nous  appelle  sur le  bon chemin, en respectant la liberté qu’Il nous a donnée ; les hommes sont donc responsables » 5.
Grande est la lumière qui nous vient de Fatima. Rappeler ces apparitions aide à mieux comprendre la présence  providentielle de Dieu dans les histoires humaines et Il nous invite à regarder l’avenir avec espérance, dans la confiance que  le mal n’aura pas le  dernier mot. La  Vierge  a  effectivement assuré que  : « A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera ». Cela est très important aussi pour la période que nous vivons. Ses appels s’adressent aussi à nous et à notre temps, parce qu’ils  proposent à nouveau à  l’Eglise et au monde moderne  les valeurs  éternelles de l’Evangile. Le message de Fatima, en effet, nous oriente vers le cœur de l’Evangile et nous indique le chemin qui conduit au Ciel.
Le  père Kolbe  a donné sa vie pour conduire le monde à Dieu par l’Immaculée et pour combattre le mal sous toutes ses formes, convaincu  que  « la haine divise, sépare et détruit,  alors qu’au contraire l’amour unit, donne la paix et édifie » (SK  1205).  Aujourd’hui,  il confie à chacun de nous ce message de vie : « Allumez partout  l’amour et la confiance en l’Immaculée, et vous verrez rapidement jaillir les larmes des yeux des pécheurs les plus  endurcis,  se  vider  les  prisons,  augmenter  les  foules  des  travailleurs  honnêtes ;  pendant  que  les  foyers  domestiques parfumeront de vertus, la paix et le bonheur détruiront la discorde et la souffrance, puisqu’il y a désormais une ère nouvelle » (SK 1069).
Au  XX e siècle,  défini  le  siècle  des  dictatures  inhumaines,  à  l’anéantissement  de  masse  dans  les  camps  de concentration  ou  dans  l’archipel  du  Goulag,  se  substitue  le  modèle d’un  homme  nouveau,  avec  les  signes caractéristiques de la relation et de la solidarité.  La figure de saint Maximilien Kolbe se découpe, ainsi, sur notre horizon, le martyr qui donne sa vie pour l’autre. Justement  dans le lieu où les hommes se sentent l’objet de la volonté  maléfique  des  autres  hommes,  il  transforme  la  manipulation  humaine  en  espace  d’amour.  A  la  domination, il oppose le don de sa propre vie  en neutralisant toute logique d’abus. Le  père Kolbe est l’homme qui, confié au Christ par l’Immaculée, renverse la signification de la croix d’Auschwitz tout comme le sacrifice de Jésus a renversé la signification de la croix dans l’histoire : de lieu d’infamie en lieu de l’amour le plus grand. Au 37 e Congrès Eucharistique International en 1960 à Monaco, l’archevêque Nicola Canino – membre de la M.I. – a célébré la Sainte Messe et a souligné dans son homélie : « Le père Kolbe, à l’exemple de Jésus, a donné sa vie pour un frère, il nous invite à suivre ses propres traces pour conduire le monde au Christ par l’Immaculée ». Sur  la grand place où se tenait le Congrès,  le cardinal Giulio Dòpfner  a indiqué,  à tous les participants,  le  « Martyr de la charité » comme exemple à suivre, par ces paroles: « Uniquement avec des hommes tels que le père Kolbe qui vivent totalement leur christianisme, nous pouvons aujourd’hui conduire les hommes perdus à la maison du 
Père, et ainsi,  au salut » 6.  Après la canonisation,  Mgr Andrea Casarano dira de lui : « L’exemple admirable du père Kolbe réussira à secouer l’apathie du siècle, renforcera la foi des peuples catholiques,  ravivera l’amour envers la très Sainte Vierge, criera aux perdus toute la beauté du sacerdoce catholique et reconduira les errants dans le sein maternel de la Sainte Eglise »7.
Laissons-nous guider par la lumière qui vient de Fatima. 
Pleins de stupeur et de gratitude pour ta présence continue au milieu de nous, notre Mère de  toujours,  ne cesse pas de nous rendre visite, de nous consoler, de nous soutenir. 
O Marie, que ta présence fasse briller le soleil sur nos obscurités, afin que chaque homme voie le vrai visage de Dieu, le visage de son amour infini pour l’homme.

Angela Esposito, mipk

 
 

1 Les réflexions de Benoît XVI relatées ici concernent son pèlerinage à Fatima, le 13 mai 2010 
2 Id
3 José Saraiva Martins, Messe de clôture du 24e Congrès Mariologique International à Fatima, 6-11 septembre 2016
4 Paul VI, Fatima, le 13 mai 1967
5 Tarcisio Bertone, Le message de Fatima, Congrégation pour la Doctrine de la Foi
6 G. Domanski, Pour la vie du monde
7 Litt. Post. P. 8

 
 

Confiez à saint Maximilien Kolbe vos souhaits,vos rêves, vos attentes.

 

Archives des méditations