1. Inizio pagina
  2. Contenuto della pagina
  3. Menu principale
  4. Menu di Sezione
  1. IT
  2. EN
  3. ES
  4. FR
  5. PT
  6. PL
Contenuto della pagina

Lieux de vie de Saint Maximilien

Maximilien Kolbe, Edith Stein, Faustine Kowalska, Jean-Paul II...
 
La terre de Pologne garde en elle le secret de ses hommes et de ses femmes témoins de notre époque.
 
Depuis quelques années, les Missionnaires de l’Immaculée - Père Kolbe ont ouvert un Centre de Spiritualité près de l’endroit du martyre de St Maximilien Kolbe (Auschwitz). Elles y accueillent des groupes de jeunes et d’adultes pèlerins et sont prêtes à leur servir de guide : elles accueillent également ceux qui désirent vivre quelques jours dans le silence et la réflexion dans les lieux où ont vécu saint Maximilien Kolbe, Edith Stein, soeur Faustine Kowalska et le pape Jean-Paul II.
 
L’itinéraire prévoit la visite de Niepokalanów (la "Cité de l’Immaculée" fondée en 1927 par saint Maximilien où il a vécu et travaillé avec 700 frères pour apprendre à aimer l’Immaculée et pour que cette consécration s’étende partout dans le monde. Après son arrestation le Père Maximilien a été enfermé à Varsovie, dans la prison du Paviak, avec des milliers de prisonniers polonais. De plus, Varsovie offre une page d’histoire très émouvante. Elle, qui fut complètement détruite par les Allemands, est l’emblème de la résistance désespérée d’un peuple. La visite de cette ville est aussi prévue.
 
De Niepokalanów, on arrive à Czestochowa, ville majestueuse, dite "forteresse" polonaise tant par sa position de forteresse qui a résisté pendant des siècles aux assauts des peuples qui voulaient envahir la Pologne, que parce qu’ici «règne» la Reine de la Pologne vénérée dans la célèbre peinture de « la Vierge Noire » et reconnue comme la patronne du peuple polonais.
Chaque Polonais a pour Marie un amour sans limites. L’image de la Vierge avec son regard très doux et son visage marqué par la violence appelle sans cesse des milliers de pèlerins de tout âge qui, pour l’honorer, traversent à pied toute la région.
En continuant notre chemin vers notre destination, nous arrivons à Auschwitz et Birkenau. La rencontre avec les camps de concentration, avec le martyre de millions d’hommes, de femmes et d’enfants, la réflexion sur les idéologies qui ont conduit à de telles issues et les témoignages de saint Maximilien Kolbe, d’Edith Stein, et de beaucoup d’autres, nous rappellent que «la force qui a gagné sur le monde est notre foi (Saint Jean) et que « Seul l’amour est créateur » (P. Kolbe).
 
Le Centre International Père Kolbe géré par les Missionnaires ne se trouve pas loin des camps de concentration. Il est possible d’y loger, d’y célébrer la Sainte Messe et d’y vivre d’autres moments liturgiques. On peut visiter l’exposition de l’ex-prisonnier Marian Kalodziej: "Labyrinthe de la mémoire". On peut aussi y trouver des livres propices à un enrichissement spirituel.
 
Après la visite aux camps de concentrations allons à Cracovie pour prier dans le Sanctuaire de la Divine Miséricorde. Avec sœur Faustine Kowalska nous ressentons le besoin d’offrir et de confier l’humanité entière au Cœur miséricordieux de Jésus. La visite de Cracovie, ex – capitale de la Pologne et cœur artistique et culturel du pays, nous offre également la possibilité de visiter des lieux intéressants du point de vue touristique.
 
Cracovie a été la ville de « cœur » du pape Jean-Paul II. On y suit les pas de ce «pape venu de loin» avec la visite de sa ville natale : Wadowice. Dans l’église paroissiale on peut renouveler les promesses du baptême sur les mêmes fonds baptismaux où le petit Karol est devenu fils de Dieu.