1. Inizio pagina
  2. Contenuto della pagina
  3. Menu principale
  4. Menu di Sezione
  1. IT
  2. EN
  3. ES
  4. FR
  5. PT
  6. PL
Contenuto della pagina

La Consécration à Marie

La consécration à Marie est une invitation à tous, c’est un acte libre, accepté et vécu comme un don. Pour se préparer il est conseillé de connaître ce que l’Eglise enseigne sur la Mère de Dieu, et d'approfondir, avec l’aide de quelques textes marials, la signification d'un tel geste. Du matériel et des itinéraires de formation sont aussi disponibles.
Après avoir choisi une date, dans un temps de prière ou à la fin d’une célébration eucharistique on lit la prière de consécration, que l’on renouvellera souvent. Saint Maximilien Kolbe nous invite à porter la Médaille Miraculeuse comme signe de la consécration qu’on vient de faire mais surtout à être des vrais fils et apôtres de Marie dans notre lieu de vie.

 

Fondement biblique

«Or  près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère,
Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine. Jésus,
voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère:
“Femme, voici ton fils.” Puis, il dit au disciple : “Voici ta mère.”
Et à partir de cette heure-là, le disciple l’accueillit chez lui».
(Jn 19,25-27)

Lorsque nous voyons Marie au pied de la Croix nous devons penser à son pèlerinage dans la foi, au long chemin à la suite de Jésus. Marie n'est pas seulement là à pleurer son Fils, mais elle est là à « mourir avec Lui » (cf Rt 1,17), elle est là à partager l’amour passionné de Jésus pour nous. Le passage biblique de Marie au pied de la Croix du Fils est l’un des passages les plus expressifs du rôle maternel de Marie à l’égard de l’Eglise. C’est au centre du Mystère Pascal du Christ que jaillit le don de la Mère.
Jésus voyant sa mère
Saint Jean décrit cette scène parce qu'il voit quelque chose de différent, de plus grand. En Marie il voit la femme du protévangile qui écrase la tête du serpent, celle qui anticipe l’heure de Jésus à Cana (Jn 2,5). Jésus voit l’histoire du salut en Marie et son premier achèvement.
et se tenant près d’elle le disciple qu'il aimait
C’est une personne physique mais elle représente symboliquement tous les disciples : dans le disciple que Jésus aimait, Jean voit l’Eglise.
Femme, voici ton fils
Marie est impliquée par Jésus dans son amour envers l’humanité. Il meurt pour cette humanité et demande à Marie d’en devenir la mère, de la prendre à cœur. Pour autant, Marie est notre mère, par volonté du Seigneur, par un excès d’amour et de tendresse envers nous. Ce qui tient à cœur à Marie c’est que nous le connaissions Lui, que nous expérimentions son amour.  C’est pour cette raison qu’elle dit : « Faites tout ce qu’Il vous dira » (Jn 2,5)
Voici ta mère

Jésus s’adresse aussi au disciple. Il lui révèle sa condition de fils. C’est une confiance réciproque. A chacun de nous, la mère nous est donnée. Mais pour que Marie puisse exprimer sa maternité il est nécessaire que nous fassions comme le disciple : la prendre avec nous.
le disciple l’accueillit chez lui
Le verbe accueillir (plus que le verbe prendre) indique une attitude du cœur. Saint Jean-Paul II écrivait : « En se livrant filialement à Marie, le chrétien, comme l’apôtre Jean, “reçoit parmi ses biens personnels” la Mère du Christ et il l’introduit dans tout l’espace de sa vie intérieure, c'est-à-dire, dans son “moi” humain et chrétien. La consécration à Marie, l'offrande de soi est la réponse à l'amour de la Mère. » (RMa 45)

 

La spiritualité mariale de Saint Maximilien Kolbe

Réfléchir sur la vie du martyr d’Auschwitz nous aide à approfondir ultérieurement la connaissance de la confiance totale à l’Immaculée…

Lisez biographie

 
 

Pour ceux qui souhaitent se consacrer à Marie

Pour ceux qui souhaitent se consacrer à Marie, un itinéraire de préparation est prévu dans nos centres.

 
 
 
 
 
 
 

Approfondissements

Entrons dans cette maison où Dieu a choisi d’habiter: le corps et le coeur de la Vierge Marie, une simple et très belle femme de Nazareth et découvrons comment en Elle le Seigneur s’est fait chair tout doucement (ou progressivement) et comment par la Consécration à Marie il continue à manifester son Amour et à être présent dans le monde et dans l’histoire.

.
 
 

La Médaille Miraculeuse

L'événement qui fut à l'origine de la Médaille miraculeuse eut lieu le 27 novembre 1830, à Paris, rue du Bac. La Vierge apparut à soeur Catherine Labouré, qui appartenait aux Filles de la Charité de saint Vincent de Paul : elle se tenait debout, vêtue de blanc aurore, les pieds reposant sur un petit globe, les mains étendues et des rayons de lumière sortaient de ses doigts.

.